Sous l’acronyme KBM, cette artiste aux 100 vies creuse inlassablement les sujets qui lui sont chers.

Tout commence par cet « excès d’envies » qui anime au plus profond d’elle-même KBM. Un excès qui vient de loin car, pour autant qu’elle s’en souvienne, KBM a fait de l’art son métier. Quelle que fut la forme empruntée, sa sensibilité et ses émotions ont toujours guidé ses pas, ses choix, sa vie et ses pinceaux.

Katy Bonnot Moineau

Sa peinture ?
Elle la puise dans des souvenirs. 

Le souvenir l’inspire. Qu’il soit vécu ou ressenti, il est au coeur de la genèse du travail et de l’art de KBM.

L’humanité également. Profondément présente, prégnante même et tout à la fois étrangement invisible.

Ici les choses se disent en silence, avec un cri silencieux et discret, celui de l’absence, celui de l’homme absent, disparu de ses activités humaines, dont il ne reste plus que le décor. C’est cela l’art de KBM : donner du corps à l’absence. En couleurs, en douceur, avec beaucoup d’élégance.

  • Simple Item 4
  • Simple Item 3
  • Simple Item 2
  • Simple Item 1
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Galerie

Les nouveautés mais pas seulement ...


Peintures

L'agenda

Toutes les expositions passées, présentes et à venir.

Agenda

Contactez-moi

Des informations, un prix ou un devis.


Message